La moitié de votre royaume: composer avec le stress d’un divorce tardif

Publié

Un conseiller peut vous venir en aide.  Ouvrir une session 1866 833-7690 travailsantevie.com
Grâce à Parcours d’enfant, obtenez du soutien pour votre enfant.

couple de séparation


C’est souvent dans la cinquantaine que nous sommes en meilleure santé financière, après des années à accumuler un patrimoine et avant de commencer à vivre de notre épargne-retraite. Les meubles sont payés depuis longtemps, le prêt hypothécaire est soldé ou presque, les enfants sont autonomes et la retraite est à portée de main. Mais soudain, un divorce imprévu survient et il faut partager en deux notre beau royaume. Que faire alors?

Votre santé financière future et votre capacité de gérer le stress dépendent de votre attitude. Si vous voyez votre vie comme un jambon prêt à être découpé en petits morceaux, vous serez en proie à une grande inquiétude. Mais si vous voyez votre patrimoine comme un moyen d’arriver à vos fins, votre vie prendra un tout autre tournant.

La moitié de vos biens immobiliers

Lors d’un divorce tardif, en plus d’avoir à trouver un logement, vous devez également penser davantage à vos revenus après impôts à long terme qu’à votre actif. « Moitié » ne signifie pas toujours « égal ». Disons par exemple qu’une maison et un chalet n’ont pas la même valeur et que chacun des conjoints s’approprie un des deux immeubles. La maison est la résidence principale, donc si vous la vendez, le produit de la vente est libre d’impôt. En outre, pour augmenter vos revenus potentiels, vous pourriez louer une partie de la maison, car elle se trouve en ville et vous aurez droit à un prêt hypothécaire inversé, ce qui en fait une source de revenu de retraite libre d’impôt. Mais rien de tout cela ne s’applique au conjoint qui s’approprie le chalet.

La moitié de vos revenus

Dans le cas des revenus, n’oubliez pas que ceux des retraités proviennent de différentes sources, y compris la pension de la Sécurité de la vieillesse (SV), que vous gardez, et la rente au titre du Régime de rentes du Québec ou du Régime de pensions du Canada, qui peut être partagée par l’une ou l’autre partie en tout temps (même si un seul des conjoints y a cotisé). Au Canada, les rentes peuvent être régies par les lois fédérales ou provinciales, donc il est important de confirmer quels règlements s’appliquent, mais généralement, elles sont partagées aussi. Demandez les conseils d’un professionnel, car les évaluations peuvent être complexes. Parmi les autres sources de revenus, mentionnons les REER, les FERR et les CELI, les comptes bancaires et les comptes non enregistrés, qui peuvent tous être partagés en fonction de leur valeur actuelle (la fiscalité entre également en ligne de compte). Sachez que les revenus tirés d’un REER ou d’un FERR sont entièrement imposables, que l’impôt prélevé sur les revenus provenant d’un compte non enregistré est habituellement moindre, et qu’il est nul pour les revenus provenant d’un CELI.

La moitié de votre budget

Il importe par-dessus tout de préparer un budget après divorce, comprenant toutes les sources de revenus et toutes les dépenses. Assurez-vous que vos dépenses ne sont pas supérieures à vos revenus et pensez aux changements qui pourraient survenir avec le temps. N’oubliez pas que vos dépenses augmenteront avec l’inflation, tout comme vos rentes du RRQ/RPC et votre pension de la SV, alors que votre endettement s’amenuisera à mesure que vous paierez vos dettes. S’il vous reste de l’argent à la fin du mois, ce qui est positif, envisagez de le déposer dans un compte d’épargne. S’il ne vous reste pas grand-chose à la fin du mois, revoyez le partage de votre patrimoine et votre budget, ou obtenez l’aide d’un professionnel immédiatement.

Vous en tirerez-vous financièrement après un divorce tardif? C’est possible, si vous planifiez et demandez les conseils d’un expert de la finance. Ne supposez jamais que vous aurez le même niveau de vie avec la moitié de ce que vous possédez. Il est important de connaître la valeur de votre patrimoine et de savoir comment il peut être partagé de façon équitable, et c’est probablement le meilleur moyen de vous assurer que le processus est deux fois moins stressant que prévu.


Pour obtenir plus de conseils et des ressources, visitez notre site travailsantevie.com

Grâce à Parcours d’enfant, obtenez du soutien pour votre enfant.