Ce qu’un technomane vous dirait au sujet de votre utilisation de la technologie

Publié

Un conseiller peut vous venir en aide. Ouvrir une session 1866 833-7690 travailsantevie.com
Grâce à Parcours d’enfant, obtenez du soutien pour votre enfant.


collègues travaillent sur leurs appareils mobilesUn homme pousse la porte d’un centre de traitement. Il enlève son manteau et ses lunettes Google, puis il se présente à la réception où il déclare une dépendance à l’alcool et à la technologie. Vous pourriez croire que c’est une blague, mais il n’en est rien. Selon la chaîne d’information CNN, cet homme portait ses lunettes Google près de 18 heures par jour durant plusieurs mois précédant son admission au centre de traitement. Plusieurs d’entre nous, qui sont en tout temps branchés sur notre appareil mobile, n’y voient sans doute rien d’excessif. Cependant, en réalité, ce nombre d’heures devrait nous alarmer. Quand nos habitudes en technologie peuvent-elles nous rendre cyberdépendants?

Suis-je accro à mon appareil mobile?

À l’heure actuelle, il arrive souvent que les gens soient branchés à Internet en tout temps et qu’ils répondent à des courriels tard en soirée ou prennent leurs messages au lever le matin. Cependant, nous franchissons la limite de la cyberdépendance, lorsque notre utilisation de la technologie nous amène à ne plus entretenir nos relations réelles et que nos objectifs et nos aspirations font place à un comportement asocial et à un repli sur soi.

Voici trois signes précurseurs d’une cyberdépendance à votre appareil mobile :

1. Vos activités dans les réseaux sociaux vous aident à demeurer dans votre bulle plutôt que de tisser des liens avec les autres.

« L’isolement en connexion » est une nouvelle forme de solitude. Il alimente la croyance que les activités en ligne sont la même chose que les relations sociales dans la vraie vie. Cependant, vous pourriez utiliser les réseaux sociaux afin de combler un vide dans votre vie plutôt que dans le but d’entretenir des liens.

  • Demandez-vous si vous fixez votre attention sur la technologie pour remédier à la solitude.

2. Quand vous n’avez pas accès à votre appareil mobile, vous avez des sautes d’humeur.

Tout comme c’est le cas pour l’alcoolisme et la toxicomanie, la cyberdépendance à la technologie se manifeste par des sautes d’humeur lorsque la personne est en état de manque. Par exemple, l’accessibilité peut être compromise par la décharge de la pile ou par la perte temporaire de l’appareil mobile. Si la période de « sevrage » se prolonge, la personne pourrait ressentir de l’anxiété du fait qu’elle pourrait manquer quelqu’un ou quelque chose de mieux.

  • Vérifiez si vous pouvez déposer votre appareil, puis vous en éloigner sans vous sentir stressé à l’idée de ne pas pouvoir prendre vos messages ou de ne pas être connecté.

3. Vous interrompez régulièrement une conversation afin de répondre à un message urgent.

 

Il est parfaitement compréhensible que nous devions parfois interrompre une conversation afin de répondre à un appel urgent. Cependant, que cela signifie-t-il si cela se produit souvent ou quand chaque appel ou message devient « urgent »?

  • Demandez-vous si la réception d’une notification est un événement suffisamment important pour interrompre la conversation que vous avez avec votre ami ou votre collègue. Demandez-vous si vos habitudes en technologie pourraient agacer ou éloigner les autres.

Même si la cyberdépendance n’est pas répertoriée dans la cinquième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5), elle pourrait être reconnue bientôt en raison de l’utilisation croissante de la technologie au quotidien et de ses répercussions dans notre vie. Le défi consiste à déterminer où se situe la ligne très floue séparant la gestion de nos habitudes en technologie et la cyberdépendance.

Par Talya Rotem


Pour obtenir plus de conseils et des ressources, visitez notre site travailsantevie.com
Grâce à Parcours d’enfant, obtenez du soutien pour votre enfant.

 

Tags: