Le counseling de couples : avant la séance (première partie)

Publié

Un conseiller peut vous venir en aide. 1866 833-7690 travailsantevie.com


un coupleLe counseling de couple exige de grands efforts! Cela est vrai tant pour les conjoints que pour le conseiller. Il est dommage de constater qu’en dépit des grands efforts des trois participants qui y ont mis tout leur cœur, le counseling de couple ne produit pas toujours les effets escomptés. De leur côté, les conseillers suivent plusieurs cours en thérapie de couple, lisent des ouvrages et se font superviser afin de devenir de meilleurs conseillers conjugaux. Les conjoints peuvent-ils eux aussi mettre toutes les chances de leur côté pour tirer des résultats positifs du counseling de couple? La réponse est un oui catégorique!

Voici quelques-unes des choses les plus importantes à faire et à ne pas faire que j’ai tirées de mes années d’expérience en counseling de couple :

  1. N’attendez pas qu’il soit trop tard. Soyons réalistes : certains entrevoient une séance de counseling de couple du même œil qu’une visite chez le dentiste. Rien d’étonnant à ce que plusieurs évitent de consulter un conseiller aussi longtemps qu’ils peuvent tolérer leurs différends conjugaux, jusqu’au moment où ils n’ont plus le choix. Or, à l’instar d’un mal de dents et de l’inévitable visite chez le dentiste, plus on laisse un problème relationnel s’envenimer, plus le traitement sera pénible et difficile à résoudre. La morale de l’histoire : il faut s’attarder au problème le plus tôt possible pour prévenir d’inutiles souffrances et mettre toutes les chances de son côté.
  2. Ne voyez pas le counseling comme le dernier recours. Plusieurs personnes attendent qu’il soit trop tard avant d’agir; elles perçoivent malheureusement le counseling de couple comme une tentative désespérée visant à raviver leur relation avant la séparation ou le divorce. Mais tant de colère et d’amertume se sont accumulées à ce moment-là que même le conseiller le plus aguerri et le plus attentionné aurait besoin d’un miracle pour renverser la vapeur, car le couple se dirige tout droit vers la séparation. Faites du counseling votre première option et non pas votre dernier recours.
  3. Ayez des attentes réalistes. Le programme d’aide aux employés et à la famille (PAEF) n’offre que du counseling de courte durée. Pour que le counseling de couple porte ses fruits, les partenaires doivent résoudre une ou deux difficultés concrètes ou bien prendre des mesures pour améliorer leur situation. Ils doivent également poursuivre le travail à long terme en dehors du cadre du PAEF. Si le counseling de couple est de courte durée, les problèmes conjugaux de longue date demeureront probablement insolubles et une harmonie parfaite relèvera de l’utopie. Les conjoints constateront certainement une légère amélioration, mais comme un conseiller l’a déjà dit, « il est difficile de transformer une relation de couple boiteuse, mais nous pouvons nous efforcer d’aider à l’améliorer ».

Parfois, des clients participent aux séances de counseling de couple alors qu’ils n’ont pas l’intention de maintenir leur relation. D’autres le font pour soulager leur culpabilité, en raison d’une influence extérieure ou simplement pour sortir de leur relation en prétextant l’échec des séances de counseling. En pareils cas, les séances sont inutiles et deviennent une perte de temps et d’argent pour chacun. Si votre conjoint et vous pouvez lire ces suggestions avant votre première séance, la qualité et la réussite de votre expérience en counseling de couple s’en trouveront grandement rehaussés, sans compter que vous ferez la joie de votre conseiller!

Lisez la deuxième partie de ce billet pour savoir comment un conseiller peut vous aider à améliorer votre relation de couple.

Tags: ,