Sans enfant par choix

Publié

Un conseiller peut vous venir en aide. 1866 833-7690 travailsantevie.com


les femmes debout ensembleLes enfants : ils sont impossibles à vivre, mais vivre sans eux est impossible! Mais est-ce si vrai que cela? Les femmes et les hommes qui choisissent un mode de vie sans enfant vivent très bien avec cette décision : quoiqu’ils soient une minorité dans la société, un rapport mondial sur la fertilitépublié par l’Organisation des Nations Unies en 2012 indique que près de 20 % des femmes de 44 ans n’ont pas d’enfant, et selon le Center for Disease Control and Prevention (CDC), la moitié des ces femmes n’ont pas d’enfant par choix. Alors, pourquoi certaines personnes choisissent-elles de ne pas avoir d’enfant? Et serait-il gênant de les inviter à votre prochain souper entre amis?

Ne pas pouvoir avoir d’enfant et choisir de ne pas en avoir

Même si beaucoup de gens n’ont pas d’enfant, ils n’ont pas tous choisi de ne pas en avoir. Pour certains, l’infécondité est due à un concours de circonstances, à un facteur de temps, à l’infertilité ou à d’autres raisons médicales. Toutefois, les femmes et les hommes « sans enfant par choix » ont pris une décision mûrement réfléchie de ne pas être parents, et dans une société entièrement consacrée à élever la prochaine génération, cette décision peut être difficile à comprendre. Il est important de se rappeler qu’il s’agit d’une décision personnelle et qu’une personne qui fait le choix de ne pas avoir d’enfant ne condamne pas ceux qui en ont.

Pourquoi les gens choisissent-ils une vie sans enfant?

Nous sommes tous différents, mais voici quelques-unes des raisons les plus courantes évoquées par les personnes n’ayant pas d’enfant par choix :

  1. L’absence de désir. Certaines personnes sont faites pour être des parents et d’autres ne le sont pas. Quoi qu’il en soit, nous savons souvent à un jeune âge si nous voulons des enfants ou pas.
  2. Les buts dans la vie. Avoir des enfants impose un mode de vie très différent que lorsque l’on n’en a pas. Les personnes sans enfant ont des modes de vie diversifiés, mais toutes ces personnes ont décidé que le mode de vie qu’elles veulent exclut les enfants.
  3. Les finances. Avoir des enfants coûte cher! Pour élever un enfant jusqu’à la fin de l’école secondaire, on estime qu’il en coûte annuellement entre 67 500 $ et plus de 200 000 $. Les gens qui choisissent de ne pas avoir d’enfant préfèrent dépenser leur argent autrement.
  4. L’environnement. Chacun d’entre nous laisse une empreinte écologique, et même si c’est une idée terriblement impopulaire à exprimer, ne pas avoir d’enfant réduit cette empreinte.
  5. J’adore les enfants… parfois! Il est vrai que certaines personnes n’aiment pas les enfants. Cependant, plusieurs personnes qui choisissent de ne pas avoir d’enfant aiment passer du temps avec eux, mais ils aiment aussi les rendre à leurs parents à la fin de la journée!

Les personnes avec enfants et les personnes sans enfant peuvent-elles enfin s’entendre?

Ce sujet peut être un terrain miné et mettre tout le monde en mode défensif assez rapidement. Pour une raison quelconque, les gens qui ont ou veulent avoir des enfants se sentent parfois agressés si vous leur dites que vous n’avez pas d’enfant par choix. Les réfutations abondent : « tu es égoïste », « ta vie est dépourvue de sens » et « qui s’occupera de toi quand tu seras vieille et décrépite »? Si vous en venez à avoir ce type de conversation, apaisez les tensions en proposant simplement de convenir de ne pas être d’accord sur les points philosophiques. Calmez le jeu en soulignant (gentiment) « mon choix me convient et ton choix te convient, et c’est bien qu’ils ne soient pas les mêmes ». En nous concentrant sur ce que nous avons en commun, soit d’avoir choisi un mode de vie qui fonctionne pour nous, nous pouvons nous entendre, même si nous ne voyons vraiment pas les choses de la même manière.

Donc, n’hésitez pas à organiser un souper « mixte » de parents et de personnes qui ont choisi de ne pas avoir d’enfant. Toute gêne se dissipera à mesure que la soirée avancera et que diverses idées auront été exprimées, ou lorsque les personnes sans enfant accepteront accidentellement de garder les enfants!


Si vous avez besoin d’aide pour composer avec la décision de fonder une famille ou non, communiquez avec votre PAEF pour savoir comment un conseiller peut vous soutenir et vous aider à atteindre vos objectifs.

Tags: ,