Ce qui est invisible : un regard sur le stress des adolescents

Publié

Si vous avez des préoccupations à propos de votre enfant, un conseiller peut vous venir en aide.
1866 833-7690 travailsantevie.com


une jeune fille parleNous connaissons toutes les formes sous lesquelles le stress peut se manifester insidieusement : les mains moites, l’accélération des battements du cœur, un mal de tête, un nœud dans l’estomac… Il s’agit de quelques-unes des sensations qui datent de l’ère préhistorique, à l’époque où l’homme devait chasser pour assurer sa survie et où son corps produisait des hormones de lutte ou de fuite en réaction aux menaces qu’il percevait. Ces substances avaient pour effet de rehausser sa vigilance, de le faire transpirer et de mieux préparer ses muscles à livrer un grand effort, l’aidant ainsi à fuir ou à attaquer les prédateurs plus efficacement.

Que signifient donc ces phénomènes physiologiques aujourd’hui?

Aujourd’hui, l’on parle plutôt de manque de sommeil, de tensions musculaires, de haute pression et faiblesse du système immunitaire. C’est comme ça que le stress de la vie de tous les jours se manifeste dans notre corps d’adolescent. Souvent, ces réactions se font sentir sans que nous en connaissions les raisons. C’est vrai qu’à la veille d’un examen ou d’une compétition, la source de notre stress est flagrante; mais autrement, ce n’est pas aussi évident. C’est là que nous devons identifier les sources de stress les plus courantes qui passent inaperçues, ces choses qui nous préoccupent constamment et dont nous ne parlons pas ou dont nous ignorons l’ampleur des effets sur nous.

Voici les six plus importantes sources de stress qui passent inaperçues, mais dont nous devons garder en mémoire la prochaine fois où nous ressentirons de l’anxiété sans savoir pourquoi :

  1. Les amis : Parfois, nous ne nous voyons pas que nos amitiés peuvent générer du stress, bien qu’elles soient au cœur de la vie des adolescents. Un différend avec un ami peut avoir de lourdes conséquences sur notre humeur et nos relations avec d’autres amis, les membres de notre famille et nos collègues.
  2.  L’école et le travail : Nous nous rendons à l’école ou à notre emploi tous les jours, et nous ne percevons pas ces aspects de notre vie comme une source de stress. Les choses peuvent toutefois faire boule de neige : il peut devenir ardu de résister à la pression, surtout lorsque nous sentons que nos moindres gestes sont évalués.
  3. La famille : Dans la vie, nous tissons nos premières relations avec les membres de notre famille; ils ont donc tendance à bien nous connaître, étant donné le temps qu’on passe avec eux. Nous nous tournons souvent vers notre famille pour obtenir un sentiment d’approbation et il est normal pour un adolescent d’éprouver des difficultés lorsqu’il ne peut se tourner vers sa famille pour obtenir de l’aide.
  4. Les perturbations quotidiennes : La congestion routière, le bruit, un rythme de vie effréné, etc., peuvent causer du stress tout en passant inaperçus. La prochaine fois que vous ressentirez du stress, songez qu’il résulte peut-être de quelque chose d’insignifiant, comme la longue file d’attente à la cafétéria ce matin.
  5.  Les attentes envers soi : Souvent, la pression que nous exerçons sur nous-mêmes est largement supérieure à celle qui provient de l’extérieur. Prenez garde à la façon dont vous vous traitez. Vous devriez parfois prendre un peu de recul et ainsi réduire la pression que vous exercez sur vous-même.
  6. Les préoccupations liées à l’avenir : En tant qu’adolescents, nous sommes souvent forcés d’envisager notre futur. Mais il est parfois difficile de le faire, étant donné que nous ignorons ce que nous voulons vraiment et la façon de l’obtenir.

Alors, que faire? Songez à faire le point sur votre stress au moins une fois par mois; c’est un excellent moyen de surveiller les sources de stress qui passent inaperçues dans votre vie.

Essayez cette technique :

  1. Déterminez les sources de stress.
  2. Demandez-vous pourquoi elles vous causent du stress ou si vous surestimez leur ampleur.
  3. Faites abstraction de vos émotions et cherchez des solutions ou des moyens de gérer la situation froidement et logiquement. Mettez-les par écrit.
  4. Livrez-vous à une activité qui vous plaît ou qui vous détend : parlez avec un ami, pratiquez un sport, couchez-vous plus tôt , respirez en profondeur, faites du yoga, faites du conditionnement physique, écoutez de la musique, etc.

Il est normal d’être effrayé à l’idée de ces sources de stress qui passent inaperçues, mais en utilisant cette technique, vous constaterez une différence dans votre comportement devant l’anxiété. Oubliez les petites contrariétés et trouvez votre propre style de communication pour exprimer vos sentiments aux autres et ainsi conserver un état d’esprit positif.


Vous avez besoin d’aide pour vous préparer à parler à votre adolescent? Communiquez à un conseiller pour connaître les différents modes de service que nous offrons pour vous aider. Vous pouvez aussi demander notre trousse de ressources destinée aux Parents d’adolescents.

Tags: , , ,