La séparation consciente – Le divorce tardif – Deuxième partie

Publié

La séparation consciente – Le divorce tardif Les tabloïdes ont profusément parlé de la séparation consciente lorsque l’actrice hollywoodienne Gwyneth Paltrow a utilisé ce terme pour décrire la fin de son union avec son époux. En réalité, ce terme a été créé par Katherine Woodward, thérapeute et auteur. La séparation consciente peut s’amorcer dès que la décision de rompre a été annoncée. Ce processus cherche à éviter les reproches de part et d’autre et les conséquences négatives d’un divorce acrimonieux. Une fois la rupture décidée, le couple peut commencer à se séparer dans un état de pleine conscience respectueux, et comprendre que toutes les unions ne sont pas faites pour durer. Les anciens conjoints peuvent alors entretenir de bons rapports fondés sur leurs engagements communs, qui pourraient se transformer en une certaine forme d’amitié. Ainsi, les conjoints mettent de côté les anciennes blessures, gardent de bons souvenirs de certaines périodes de leur vie à deux et ressentent toujours de la sollicitude l’un envers l’autre.

Cela vous semble difficile? L’idée est intéressante, car bien souvent une rupture conjugale entraîne des émotions négatives qui, lorsqu’elles se traduisent en actes, peuvent avoir des répercussions dommageables sur le processus et sur les personnes touchées. Les couples qui ont des enfants adultes peuvent même oublier que ceux-ci ressentiront les conséquences de la séparation de leurs parents. Les vacances en famille et les fêtes avec les petits-enfants et les membres de la famille élargie ne seront plus jamais les mêmes. Cette séparation peut même ébranler la foi des enfants dans le mariage, s’ils envisagent eux-mêmes de se marier. Peut-être supposaient-ils que leurs parents avaient une union heureuse et qu’ils aspiraient au même bonheur?

Chaque conjoint doit trouver le moyen de refaire sa vie de manière positive et redéfinir son rôle au sein de sa famille et de son réseau d’amis. Katherine Woodward explique que ce processus doit être accompli de façon consciente et réfléchie afin que toutes les personnes dans le cercle d’influence acceptent la séparation et trouvent la paix. Cette idée n’est peut-être pas particulièrement neuve, mais il existe plusieurs approches positives pour guider les couples qui se séparent vers l’espoir et la guérison.

Voici quelques éléments qui pourraient nourrir cette réflexion.

  • Ne laissez pas la culpabilité, les reproches, la colère et l’amertume prendre le dessus.
  • Reconnaissez votre ambivalence à l’égard du changement, peu importe qui l’a provoqué.
  • Définissez des stratégies pour prendre soin de vous et de ceux qui comptent pour vous.
  • Établissez des préoccupations et des objectifs communs afin de continuer à communiquer de façon respectueuse.
  • Chérissez le passé et ne retenez que les aspects positifs de votre vie à deux.
  • N’oubliez pas que des liens durables existent lorsque vous avez eu des enfants ensemble.
  • Appréciez les bons côtés de votre vie.

Pour parler à un thérapeute conjugal, composez le 1 866 833-7690 ou visitez travailsantévie.com afin de connaître les services et les programmes que nous offrons.