La différence entre un psychologue et un travailleur social

Publié

une femme qui penseSi vous envisagez d’obtenir des services de counseling ou de psychologie, vous vous demandez peut-être ce qui distingue un psychologue d’un travailleur social et si le résultat sera le même si vous consultez l’un ou l’autre. Bien que leurs tâches se chevauchent grandement, il existe des différences considérables entre ces groupes de professionnels, dont les domaines de spécialisation et l’expertise sont particuliers à chacun.

Les psychologues et les travailleurs sociaux doivent être titulaires d’un permis d’exercice. Cela signifie qu’ils ont un certain parcours académique, qu’ils ont fait preuve de compétence dans l’application des techniques apprises à l’université, qu’ils adhèrent à un code de déontologie et qu’ils sont tenus de veiller à leur formation continue.

Le travail socialest une profession vouée à l’amélioration de la vie des personnes, des groupes, des collectivités et de la société en général. Le travailleur social accomplit des tâches très variées pour atteindre cet objectif. Il peut travailler en pratique directe, aidant les gens à surmonter des difficultés liées à la pauvreté ou aux droits de la personne, ou des problèmes juridiques. Il peut également travailler en milieu clinique, évaluant et traitant des problèmes de santé mentale, comportementale ou émotionnelle. Il peut élaborer un plan de traitement, habituellement en collaboration avec d’autres professionnels de la santé comme un médecin ou une infirmière, afin de favoriser le bien-être mental et émotionnel du client.

Le travailleur social exerce sa profession dans divers milieux, y compris en cabinet privé, dans les hôpitaux, les écoles, les universités, les centres de désintoxication, les entreprises offrant un PAEF, les centres communautaires, les organismes sans but lucratif ou les organismes humanitaires internationaux déployés à l’étranger.

Il existe différents parcours académiques en travail social, selon le domaine de spécialisation choisi. Par exemple, un travailleur social en pratique directe doit détenir au moins un baccalauréat en travail social. Or, plusieurs postes requièrent une maîtrise en travail social, particulièrement dans le domaine du travail social clinique. La plupart des programmes de maîtrise couvrent une variété de champs d’études, par exemple la santé mentale ou le développement international et communautaire. Certains programmes du premier cycle et tous les programmes du deuxième et troisième cycle comprennent un stage ou du travail sur le terrain dans le domaine de spécialisation choisi. Au Québec, conformément au Code des professions, seuls les titulaires d’un permis valide inscrits au tableau de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec peuvent utiliser le titre « travailleur social » et se présenter comme tel.

Le psychologue et l’associé en psychologieétudient le comportement humain et le fonctionnement de l’esprit humain, et sont formés dans l’évaluation, le traitement et la prévention des troubles de comportement et des troubles mentaux. Ils peuvent diagnostiquer des troubles et des dysfonctionnements neuropsychologiques, ainsi que des troubles et des dysfonctionnements psychotiques, névrotiques et de la personnalité. De plus, ils appliquent toute une gamme d’approches visant le maintien et l’amélioration du fonctionnement physique, intellectuel, émotionnel, social et interpersonnel.

Le psychologue et l’associé en psychologie œuvrent habituellement dans des domaines particuliers, par exemple en psychologie clinique, en psychologie du counseling, en neuropsychologie clinique, en psychologie scolaire, en psychologie judiciaire, en psychologie de la santé, en psychologie de la réadaptation, ou en psychologie industrielle ou organisationnelle. Ils interviennent donc auprès d’une clientèle très diversifiée, dont des enfants, des adolescents, des adultes, des aînés, ou encore des familles, des couples ou des entreprises.

Les milieux de travail sont également très variés : écoles, hôpitaux, entreprises, organismes de services sociaux, centres de réadaptation, et établissements correctionnels. Nombre de psychologues et d’associés en psychologie travaillent également en cabinet privé.

Au Québec, seuls les membres de l’Ordre des psychologues du Québec peuvent utiliser le titre de « psychologue ». En Ontario, seuls les membres de l’Ordre des psychologues de l’Ontario peuvent utiliser le titre de « psychologue » et d’« associé en psychologie ». Le psychologue est titulaire d’un doctorat en psychologie, et l’associé en psychologie est titulaire d’une maîtrise en psychologie et membre de l’Ordre des psychologues de l’Ontario. Afin d’obtenir son permis d’exercice, le psychologue doit avoir terminé son parcours universitaire et sa formation en psychologie professionnelle, avoir acquis de l’expérience professionnelle supervisée et avoir réussi ses examens.

Les tests psychologiques constituent l’un des aspects importants qui distinguent le psychologue du travailleur social. Même s’il y a des exceptions, seuls les psychologues et les associés en psychologie sont spécialement formés pour donner, noter et interpréter les tests psychologiques. Ces tests comprennent des études de la personnalité, des évaluations cognitives ou intellectuelles ou d’autres tests particuliers comme ceux permettant de confirmer ou d’infirmer un diagnostic précis. Ils peuvent également réaliser des évaluations académiques et professionnelles. Un autre facteur qui distingue les deux professions est l’accent mis sur la recherche et l’étude de la théorie et la structure de la personnalité (alors que la formation du travailleur social porte davantage sur les facteurs sociaux et sociétaux pouvant influer sur les personnes), ainsi que leur utilisation des ressources et services sociaux présents dans la communauté.

À titre de fournisseur de services de PAEF, Shepell recrute des professionnels en santé mentale titulaires d’un permis qui possèdent la formation, les compétences et l’expérience nécessaires pour offrir du counseling lié à un large éventail de problèmes. Le réseau clinique de Shepell est composé notamment de travailleurs sociaux, de psychologues et d’associés en psychologie.

Le PAEF facilite l’accès au soutien individuel (ainsi qu’au conjoint et aux personnes à charge), conjugal et familial. Grâce à toutes les options disponibles, vous pouvez obtenir le soutien dont vous avez besoin, au moment et à l’endroit où vous en avez besoin. Si vous ne savez toujours pas ce qui fonctionne le mieux pour vous, commencez par l’option avec laquelle vous êtes le plus à l’aise. Découvrez quelques-unes des options qui s’offrent à vous dans le site travailsantévie.com et constatez qu’il est plus facile que jamais d’accéder au PAEF à votre convenance, le jour ou la nuit, à la maison ou ailleurs.

Par Barbara Lesniak, gestionnaire, Services de counseling au gouvernement

Tags: