Archives du mois: October 2013

Conseils pour survivre au passage de l’heure avancée à l’heure normale

Publié

Conseils pour survivre au passage de l'heure avancée à l’heure normaleLe retour à l’heure normale perturbe notre rythme circadien naturel, ce qui peut interférer avec notre horloge biologique et notre capacité d’obtenir une bonne nuit de sommeil.

Plusieurs autres aspects de notre journée contribuent à perturber ce rythme, comme passer de plus longues périodes à l’intérieur devant les lumières de la télévision, de l’ordinateur ou d’une tablette. Il y a tellement de choses qui occupent nos soirées, qu’il est difficile de se détendre et relaxer.

Notre rythme circadien est très sensible à la lumière et une trop grande exposition peut nuire à la production de notre hormone du sommeil, la mélatonine. Cette hormone, dont l’effet calmant favorise le sommeil, régularise le cycle d’éveil et de sommeil et dépend du coucher …

lire la suite

Concilier études et stress financier

Publié

Concilier études et stress financierIl est évident que l’entrée à l’université apporte son lot de stress financier. Pour bon nombre d’étudiants confrontés à cette situation pour la première fois, il peut être difficile d’avoir suffisamment d’argent pour subvenir à leurs besoins entre septembre et avril. Voici quelques conseils qui m’ont été utiles pour réduire mon stress financier pendant mes études universitaires.

Quatre conseils pour aider les étudiants à composer avec le stress financier

1.     Trouver un emploi à l’université : si vous cherchez du travail pendant l’année scolaire, renseignez-vous sur les emplois disponibles sur le campus. Travailler avec d’autres étudiants permet également de se faire de nouveaux amis et de bénéficier d’une plus grande souplesse dans les horaires de travail. J’ai travaillé pour le …

lire la suite

Automutilation chez les jeunes – ce que vous devez savoir en tant que parents

Publié

Automutilation chez les jeunes – ce que vous devez savoir en tant que parentsPour la plupart des parents, l’automutilation est un comportement étrange et difficile à comprendre. Il est tout à fait normal d’éprouver une grande détresse et de se sentir désemparé en apprenant que son enfant s’inflige volontairement des coupures ou d’autres blessures. Voici des renseignements factuels et des outils qui vous aideront à écarter les perceptions pouvant causer de l’angoisse.

Lorsqu’on parle de blessures infligées par soi-même, la plupart des gens pensent à l’automutilation par coupures. Toutefois, il peut aussi s’agir de brûlures, d’égratignures, de surdoses mineures de médicaments et d’éraflures. De façon générale, l’automutilation n’est pas un comportement suicidaire, mais une stratégie d’adaptation maladroite qui crée une dépendance et que l’on observe principalement chez les jeunes.

Selon une étude menée

lire la suite

Demeurer active et avoir une vie sociale pendant le congé parental

Publié

Demeurer active et avoir une vie sociale pendant le congé parentalS’absenter du travail après l’arrivée d’un bébé est quelque chose que la plupart des parents attendent avec impatience. L’idée de passer des journées entières à la maison pour interagir avec votre nouveau-né peut sembler prometteuse lorsque vous travaillez de longues heures au bureau.

Au Canada, le congé parental peut durer jusqu’à un an, et pendant cette période, il y aura probablement des hauts et des bas. Il n’est pas rare pour les parents de ressentir de la déception pendant le congé de maternité ou le congé parental, et de nombreuses personnes affirment éprouver un sentiment d’ennui, de solitude et d’épuisement. Ce sentiment est parfaitement naturel, surtout si vous êtes habituée à la structure et au rythme d’un emploi à temps …

lire la suite

Ce n’est peut-être pas qu’un simple mal de dos

Publié

Ce n’est peut-être pas qu’un simple mal de dosDes rapports de recherche indiquent que 85 % des travailleurs souffriront de maux de dos au moins une fois dans leur vie. Chez la plupart des personnes, ces maux disparaîtront en quelques semaines, qu’elles reçoivent des soins ou non. Toutefois, chez d’autres personnes, les maux de dos persisteront bien au-delà de leur évolution naturelle et pourront s’accompagner de complications en raison d’un certain nombre de facteurs, y compris la dépression.

Les personnes souffrant de douleur au bas du dos mentionnent souvent être atteintes de dépression, et celle-ci est encore plus fréquente chez les gens aux prises avec une maladie chronique (depuis plus de trois mois). Des études indiquent que plus de 20 % des adultes atteints de lombalgie présentent des …

lire la suite