Rénover chez soi tout en respectant un budget

Publié

Rénover chez soi tout en respectant un budgetRespecter un budget peut s’avérer difficile même dans le meilleur des cas. Au moment d’entreprendre un nouveau projet, aussi emballant soit-il, notre argent peut fondre comme neige au soleil à cause de notre manque de connaissances ou d’expérience. Un sondage révèle que les Canadiens envisagent de dépenser environ 15 000 $ pour des rénovations en 2013.

Voici l’histoire de Jonathan et Cynthia, qui ont décidé de changer les plinthes murales de leur maison. En choisissant un modèle à 6 $ le mètre, ils ont envisagé un coût initial d’environ 400 $. Ils ont estimé que 60 mètres de plinthes leur suffiraient. Ils ont cependant dû acheter près d’une fois et demie la longueur prévue au départ, car ils avaient oublié certaines choses importantes comme les coins et les angles, le remplacement des pièces écorchées ou mal coupées et, bien sûr, les inévitables erreurs de mesure et de coupe. Au coût des plinthes maintenant rajusté à 480 $, ils ont dû ajouter 650 $ pour l’achat de clous de finition et la location d’une scie à onglet, d’un compresseur et d’une cloueuse. Avec les taxes et les frais de livraison, le coût total s’est élevé à 1 300 $. Une fois les travaux achevés, Cynthia a constaté que le cadrage des portes et des fenêtres ne s’harmonisait pas avec les nouvelles plinthes, et qu’il faudrait également les remplacer. Jonathan a alors décidé qu’il était inutile de remplacer le cadrage de ces vieilles fenêtres et qu’il était préférable d’en acheter de nouvelles. C’en était fait de leur budget!

Cinq conseils pour vous aider dans vos rénovations

  1. Demandez un devis auprès de trois entrepreneurs différents, que vous ayez l’intention d’accomplir les travaux vous-mêmes ou non. Ceci vous aidera à établir un budget réaliste, à découvrir les failles dans votre planification et à vous faire une opinion sur les entrepreneurs. Il est possible que les économies à réaliser n’en vaillent tout simplement pas la peine. Demandez des devis écrits; vous pourrez ainsi vous réserver certaines tâches et confier les autres à l’entrepreneur.
  2. Planifiez le projet de A à Z. Par exemple, s’il s’agit de rénover la cuisine, vous devez savoir à quel moment l’eau sera coupée et vous préparer en conséquence. Il faut avant tout être rigoureux et établir un budget exhaustif en y incluant les taxes, les frais de livraison et un montant de sécurité d’au moins 20 % pour les dépenses imprévues.
  3. Soyez réalistes par rapport à vos moyens et classez les tâches par ordre d’importance. Devez-vous vraiment rénover la salle de bain et la cuisine durant la même année? N’oubliez pas de mesurer les conséquences sur les habitants de la maison. Par exemple, si vous envisagez de rénover le sous-sol en plus de refaire le plancher du couloir de l’entrée, mettez de côté le bois franc tant et aussi longtemps que les travaux à l’étage inférieur ne sont pas terminés afin de ne pas endommager inutilement votre nouveau plancher. C’est facile, il suffit de prendre le temps de réfléchir!
  4. Selon le type de projet, demandez-vous s’il est nécessaire de tout acheter à l’état neuf. Environ 39 % des Canadiens envisagent d’effectuer des rénovations cette année, alors environ 5 millions de familles se départiront d’accessoires et de meubles. Une petite visite à votre centre de récupération local ou la consultation de sites Web comme Kijiji et Craig’s List pourrait vous faire économiser de l’argent.
  5. Un dernier conseil à l’intention des aînés de l’Ontario et des gens vivant avec eux : vérifiez si vous avez droit au crédit d’impôt pour l’aménagement du logement axé sur le bien-être; vous pourriez être admissible à une déduction fiscale allant jusqu’à 1 500 $. Le programme Rénovation Québec offre également une aide financière pour réaliser des projets de rénovation, à certaines conditions.

Pour en savoir davantage sur la façon d’établir un budget de rénovations, communiquez avec un de nos conseillers financiers au 1 866 833-7690 ou visitez le site travailsantevie.com.