Stratégies pour parents divorcés afin de prolonger les droits de visite pendant l’été

Publié

Stratégies pour parents divorcés afin de prolonger les droits de visite pendant l’étéL’été est arrivé et vos enfants sont chez votre ancien conjoint

Chaque été, les parents divorcés doivent gérer les droits de visite prolongés pour leurs enfants. Cette période peut être difficile, particulièrement si le divorce ne s’est pas fait dans l’harmonie. Toutefois, les enfants doivent se sentir en sécurité de part et d’autre afin de profiter pleinement de leurs vacances avec le parent n’ayant pas la garde.

Il est essentiel que les parents divorcés réalisent que, peu importe leurs sentiments à l’égard de leur ancien conjoint, ce dernier est aussi le parent des enfants. Les enfants se retrouvent souvent au cœur de l’animosité et du chagrin entourant un divorce. Cette situation peut entraîner de l’insécurité et des conflits de loyauté. Il est essentiel que les parents s’efforcent de faire de leur mieux pour organiser et maintenir l’horaire des vacances d’été. Laissez de côté votre ego, votre chagrin et vos frustrations. Concentrez-vous plutôt sur vos enfants, sur ce qui est le mieux pour eux et sur ce que vous pouvez faire pour que leur séjour chez votre ancien conjoint se déroule bien.

Selon Eliska Counce, M. Ed., NCC, LPC-S, la priorité des deux parents doit être le bien-être physique, émotionnel et spirituel ainsi que la sécurité de leurs enfants. Si vous oubliez tout le reste, vous ne devez jamais oublier que vos enfants aiment leur autre parent et s’en ennuient terriblement. Si vous tentez d’intervenir dans cette relation, vous en ferez les frais plus tard.

Parent ayant la garde

La réaction du parent ayant la garde à l’égard du départ imminent des enfants aura des répercussions sur toutes les parties impliquées. Si la maman s’inquiète du fait que ses enfants seront partis pendant un mois, ces derniers s’en rendront compte, même si elle ne le dit pas à haute voix. C’est pourquoi il est important d’instaurer un environnement calme avant le départ des enfants. Veillez à ne pas susciter des attentes trop élevées chez vos enfants. Laissez-les exprimer leur enthousiasme et ne soyez pas vexé si la visite chez l’autre parent prend toute la place. Les enfants aiment autant leur mère que leur père et ils ont besoin que leurs deux parents soient en pleine forme avant, pendant et après les vacances. Pour comprendre ce que vivent vos enfants, mettez-vous à leur place et aidez-les à se concentrer sur la relation et la cohabitation avec l’autre parent pendant cette période.

N’oubliez pas qu’en tant que parent ayant la garde, vous devrez peut-être mettre vos différends de côté. Même les parents de familles unies peuvent avoir des méthodes d’éducation différentes. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour vous entendre avec votre ex-conjoint afin d’assurer une constance en matière de discipline, de routine et de règles à la maison. Madame Counce ajoute que « la constance et la routine sont très importantes pour créer un sentiment de sécurité chez l’enfant. Les enfants, qu’ils soient jeunes ou adolescents, ont besoin d’un encadrement pour s’épanouir. Afin d’assurer une constance, parlez des points importants avec l’autre parent. »

Calmement, établissez avec votre ex-conjoint un horaire pour les appels téléphoniques. En communiquant régulièrement avec vos enfants pendant leurs vacances, vous leur indiquez que vous ne les oubliez pas. Frank Shor, avocat en droit de la famille, suggère d’éviter de dire « Je m’ennuie de toi ». Dites plutôt : « Je pense à toi » et « Je t’aime ». Comme les enfants sont très loyaux envers leurs parents et qu’ils se préoccupent de leur bonheur, vous leur donnez une raison de s’inquiéter en leur disant que vous vous ennuyez d’eux.

Lorsque votre enfant est préoccupé par ce qu’il vit chez son autre parent, écoutez-le attentivement, plutôt que de lui suggérer des réponses. Les enfants doivent établir leur propre relation avec l’autre parent. Si vous entretenez une bonne relation avec votre ancien conjoint, essayez de voir avec lui si vous pouvez trouver une solution qui convient à l’enfant.

Parent n’ayant pas la garde

Les vacances avec vos enfants seront bien différentes des visites de fin de semaine pendant l’année scolaire, puisqu’ils seront davantage conscients de votre mode de vie. Soyez réaliste et compréhensif à l’égard de vos enfants et de leur perception du « parent amusant » et du « parent occupé ». Ils peuvent s’attendre à ce que vous fassiez constamment des activités amusantes et coûteuses, mais, en réalité, tout ce dont ils ont besoin, c’est de vous, de constance et de normalité.

Discutez avec votre ex-conjoint des routines, des préférences alimentaires, des allergies et des communications quotidiennes avec les enfants. Vos enfants connaissent bien les rouages de leur résidence habituelle. Ils doivent s’habituer à tout ce qui s’en éloigne. Trouvez des moyens d’incorporer des éléments de la routine de l’autre résidence dans la vôtre afin que les enfants puissent profiter du temps qu’ils passent avec vous, plutôt que d’essayer de s’adapter à un nouvel environnement. Laissez vos enfants communiquer chaque jour avec votre ex-conjoint. Déterminez un moment qui vous convient et assurez-vous de le respecter. Si la relation avec votre ex-conjoint est tendue, laissez vos enfants répondre au téléphone à ce moment-là. Laissez ensuite l’enfant seul afin qu’il puisse parler librement à son autre parent.

Si cela est possible, permettez à l’autre parent de rendre visite aux enfants. Prévoyez ces visites afin que les enfants ne se sentent pas trop éloignés de l’autre parent. Si la communication avec votre ancien conjoint est difficile, reportez-vous aux droits de visite imposés par le tribunal. La plupart du temps, il y est question des visites du parent ayant la garde pendant les vacances.

Dans la majorité des familles divorcées, chaque parent peut offrir quelque chose de positif à ses enfants. Même si les adultes sont blessés, ce sont les enfants qui sont les plus vulnérables. Si vous êtes incapable de gérer votre temps avec ou sans vos enfants, demandez l’aide de personnes objectives pouvant vous offrir des conseils avisés pour vous aider à manifester de l’amour et du contrôle à vos enfants. De nombreuses ressources locales et en ligne sont à la disposition des parents divorcés. Utilisez ces ressources et, en cas de doute, ne dites rien et écoutez ce que vos enfants ont à vous dire.

Conseils pour bien gérer les vacances

  • Dites « Je t’aime » et « Je pense à toi », plutôt que « Je m’ennuie de toi ».
  • Prenez connaissance de la routine de vos enfants et tentez de la recréer pendant leurs vacances.
  • En cas de doute, taisez-vous et écoutez.
  • Assurez-vous que vos enfants se sentent chez eux dans les deux maisons.
  • Si vous n’avez rien de positif à dire sur votre ancien conjoint, taisez-vous.
  • Préparez-vous à faire de petits ajustements au début des vacances et pendant celles-ci. Laissez les enfants s’adapter à leur propre rythme.
  • Informez l’autre parent des voyages, des soins aux enfants et des autres activités auxquelles les enfants participeront pendant les vacances.
  • Assurez-vous de connaître les préférences alimentaires, les allergies et les réactions de vos enfants.
  • À défaut d’entretenir une relation amicale, efforcez-vous de communiquer de façon civilisée avec l’autre parent.
  • Lorsque vous interagissez avec votre ancien conjoint, laissez de côté votre ego, votre chagrin et votre animosité.
  • N’oubliez jamais que votre ex-conjoint est d’abord et avant tout l’autre parent de vos enfants.
  • Pendant les vacances, prévoyez des visites du parent ayant la garde.
  • Laissez vos enfants communiquer chaque jour avec leur autre parent.
  • Amusez-vous et soyez réaliste relativement à la période d’adaptation dont vos enfants auront besoin en changeant de maison.

par Lucy Parker Watkins

Tags: ,