Composer avec la mort subite d’un conjoint

Publié

Composer avec la mort subite d’un conjointUn ami me demandait récemment quels conseils je donnerais à quelqu’un dont le conjoint est décédé subitement. Ce n’est pas tellement en raison de la profession que j’exerce que cet ami me posait cette question, mais parce que je suis passée par là. Dans le cas qui préoccupait mon ami, le conjoint s’était enlevé la vie. Mon conjoint est décédé d’une crise cardiaque alors que nous étions en vacances. Bien que les deux situations soient très différentes, pour le conjoint en deuil, elles revêtent certains aspects communs.

J’ai dû réfléchir un moment avant de répondre, car je ne savais pas vraiment quoi dire. J’avais à peine 60 secondes pour fournir une réponse pleine de sagesse! La perte d’un conjoint se situe tout en haut de l’échelle d’évaluation du stress, car elle change à jamais la vie de ceux qui restent. Il est essentiel de trouver des moyens de prendre soin de soi et des enfants afin que la famille s’épanouisse de nouveau une fois que le deuil s’est estompé.

En notre qualité de conseillers, nous avons tendance, justement, à ne pas donner de conseils dans ces cas. Nous comprenons le processus de deuil normal et nous possédons les techniques d’écoute nécessaires pour aider les autres à traverser ce passage difficile. Nous pouvons aussi aider la personne endeuillée à savoir quand et si le deuil a des conséquences néfastes sur sa santé physique et mentale.

Je crois que pour la plupart des gens, parler importe beaucoup. Il est important de trouver des interlocuteurs qui ont la capacité et la volonté de nous offrir du soutien, qui écoutent de façon active, et qui posent les questions qui nous aideront à voir clair dans nos choix et nos priorités.

Le conjoint en deuil désire souvent parler des aspects particuliers de sa relation avec l’être cher, et aussi des difficultés relationnelles qui n’ont jamais été surmontées. La personne en deuil continue à ressentir un lien étroit avec le défunt et à entretenir une conversation imaginaire avec lui, et elle pourrait aborder ce sujet avec un conseiller ou un confident. Cette « connexion » s’accompagnera des pensées et des émotions qui étaient présentes avant le décès du conjoint, et des sentiments encore plus intenses que la personne a pu ressentir quant aux circonstances du décès. La personne en deuil aura tendance à ressasser tout cela continuellement.

Certaines personnes endeuillées trouvent du réconfort au sein d’un groupe d’entraide, à partager leur expérience avec des gens qui ont vécu la même chose. Elles peuvent également trouver un peu d’apaisement dans la lecture. J’ai déjà lu le récit d’un homme qui s’est rendu dans le cercle polaire en moto après le décès de son épouse. Son parcours m’a interpellée. J’ai aussi appris quel type de musique et quelles activités me faisaient du bien, et les choses avec lesquelles je pouvais ou ne pouvais pas composer à ce moment.

Le deuil peut durer longtemps. Cela fait déjà 12 ans que mon conjoint est décédé subitement. Ma vie a repris son sens et ma famille va bien, mais mon conjoint me manque toujours. Tout ce qu’il m’a donné, et tout ce qu’il a donné aux autres, continue d’exister dans la réalité et dans mes souvenirs.

Cela peut sembler difficile à croire maintenant, mais la vie reprendra ses droits et tout ira bien de nouveau.

Afin de vous aider dans votre processus de deuil, communiquez avec votre programme d’aide aux employés et à la famille pour obtenir le soutien d’un conseiller. Nous sommes toujours prêts à écouter lorsque vous êtes prêt à parler.

 

Tags: , , ,