Veiller à ce que vos enfants aient de bonnes habitudes de sommeil cet automne

Publié

Rédigé par le service de Soutien à la famille du PAEF Shepell·fgi

Veiller à ce que vos enfants aient de bonnes habitudes de sommeil cet automneVous en avez ras le bol de vous battre tous les soirs à l’heure du coucher? Vous dites : « C’est l’heure d’aller au lit! », et l’enfant vous répond : « Mais pourquoi dois-je aller me coucher maintenant? »

Selon l’âge de votre enfant, une solution consiste à l’aider à comprendre pourquoi. Les enfants sont curieux de nature. En vieillissant, plusieurs d’entre eux connaissent l’Internet aussi bien que leurs parents, sinon mieux. Utilisez leur curiosité naturelle et leurs nouvelles compétences en informatique et, durant vos moments en famille au cours de la fin de semaine, incitez-les à effectuer une recherche sur le Web afin qu’ils se renseignent sur les habitudes de sommeil bonnes pour la santé. Le site de la Société canadienne du sommeil est une excellente ressource en ligne qui offre des conseils aux parents.

Un enfant ne peut être privé de sommeil.

Le manque de sommeil a des répercussions sur le système immunitaire. De plus, de nombreux experts dans ce domaine s’entendent pour dire que les enfants et les adolescents doivent obtenir au moins neuf heures de sommeil pour demeurer en santé et alertes à l’école.

Les bonnes habitudes de sommeil s’appliquent aussi aux enfants et pas uniquement aux adultes. La chambre à coucher doit être un lieu tranquille, suffisamment sombre pour inciter au sommeil, et la température doit être confortable, c’est-à-dire ni trop chaude ni trop froide. La lumière ou le bruit (par exemple, un téléviseur ou un ordinateur) nuit à un sommeil réparateur. Intégrez à l’horaire quotidien de vos enfants une période de détente qui les préparera à aller se coucher et à bien dormir. Les activités de détente peuvent comprendre l’heure du bain ou la lecture d’une courte histoire.

L’alimentation a également des répercussions sur le sommeil. Tout comme les adultes, les enfants ne pourront dormir s’ils ont faim ou s’ils ont trop mangé peu de temps avant l’heure du coucher. Le Guide alimentaire canadien suggère des collations légères, et votre médecin vous dira si votre enfant devrait prendre une collation avant d’aller se coucher.

Pour obtenir un soutien complémentaire ainsi que des ressources en santé et mieux-être, en nutrition et sur le rôle parental, consultez votre programme d’aide aux employés et à la famille (PAEF). Pour vous renseigner au sujet du PAEF Shepell·fgi, visitez le site travailsantevie.com. Cependant, si votre enfant éprouve constamment de la difficulté à trouver le sommeil, consultez un médecin.

Tags: , , ,