Aidez à mettre fin à l’intimidation – Troisième partie

Publié

Aidez à mettre fin à l’intimidation – Troisième partieDans la première partie de cette série, nous avons parlé du phénomène de l’intimidation et dans la deuxième partie, nous avons offert des moyens de déceler les signes que votre enfant est victime d’intimidation. Dans cette dernière partie, nous examinerons des moyens pour mettre fin à l’intimidation, que votre enfant soit la victime ou l’intimidateur.

Que faire si vous savez que votre enfant est victime d’intimidation?

  1. Demeurez calme. Un éclat de colère est l’une des pires façons de réagir. Faites votre part pour mettre un terme au cycle d’intimidation en étant un modèle de calme et de raison.
  2.  Ne prenez pas le problème à la légère. Assurez votre enfant que vous êtes soulagé qu’il vous en ait parlé. Faites preuve de compréhension et expliquez-lui que vous collaborerez avec ses professeurs ou les parents de l’intimidateur pour faire en sorte que les actes d’intimidation ne se produisent plus.
  3.  Enquêtez. Demandez à votre enfant de vous donner autant de renseignements que possible avant de sauter aux conclusions.
  4.  Parlez-en aux intervenants de l’école. Communiquez avec les professeurs de votre enfant, le directeur ou un conseiller en orientation et mettez-les au courant de la situation.
  5.  Convenez avec le directeur des étapes nécessaires à la résolution du problème, ce qui comprend les mesures qu’il prendra pour y parvenir et le compte rendu qu’il vous fera de sa communication avec les parents de l’intimidateur.
  6.  Assurez-vous que votre enfant est bien entouré. Accompagnez votre enfant à l’école, à l’aller comme au retour, ou bien demandez à un membre de la famille ou à un enfant plus âgé de le faire. Si les gestes d’intimidation se produisent dans la cour d’école, encouragez le directeur et les enseignants à accroître la surveillance durant les récréations et à l’heure du midi.
  7.  Stimulez la confiance en soi de votre enfant. Encouragez-le à participer à des activités qu’il aime, particulièrement à l’extérieur de l’école (si c’est le lieu où se produit l’intimidation). Pensez à l’inscrire à des cours d’autodéfense : c’est un excellent moyen d’accroître l’estime de soi et la discipline.
  8.  Faites des jeux de rôle ou discutez des situations possibles d’intimidation et des façons efficaces de réagir, comme ignorer l’intimidateur ou le confronter directement, qui peuvent aider à mettre fin à l’intimidation.
  9.  Si vous rencontrez par hasard les parents de l’intimidateur, que ce soit à un événement scolaire ou en public, restez poli et adoptez une attitude non menaçante. Être un modèle de civilité constitue la meilleure approche.
  10.  Si l’intimidation ne cesse pas et que les mesures prises par l’école ne sont pas satisfaisantes, appelez le service de police de votre région qui pourra vous mettre en communication avec le poste de quartier affecté à l’école de votre enfant.

Le dernier mot sur le meilleur moyen de défense contre l’intimidation

Le meilleur moyen de défense contre l’intimidation consiste à en parler ouvertement avec votre enfant et à vous tenir informé. Même si votre enfant n’est pas victime d’intimidation, il en a peut-être déjà été témoin. L’« effet spectateur » est un phénomène social et un problème en soi, qui perpétue l’intimidation et la violence. Lorsque des personnes sont témoins d’intimidation et ne font rien pour aider la victime, ils permettent de perpétuer la violence. Il est important de faire comprendre à votre enfant qu’il est tout aussi crucial d’informer un adulte lorsqu’il est témoin d’intimidation que lorsqu’il en est victime lui-même. Nous savons tous que les situations de violence ou d’intimidation se terminent plus rapidement lorsqu’un témoin va chercher de l’aide.

En plus de communiquer avec votre PAEF (Programme d’aide aux employés et à la famille) pour obtenir de l’aide ou parler directement à un conseiller professionnel, vous pouvez obtenir de l’information sur l’intimidation et des stratégies de prévention ou de soutien auprès des ressources utiles suivantes :

www.jeunessejecoute.ca ou 1 800 668-6868

http://www.bullystoppers.com

http://teljeunes.com/

www.croixrouge.ca (anti-intimidation, anti-cyberintimidation, conseils pour les parents, les enfants et les adolescents. Cliquez sur « Comment nous aidons » dans le menu de gauche, faites défiler la page jusqu’à la rubrique « ÉduRespect : Prévention de la violence », cliquez sur le lien « suite », et ensuite sur « Debout face à l’intimidation »)

Visitez également notre site travailsantevie.com pour trouver d’autres ressources sur le rôle parental et l’intimidation.

Tags: , , , , ,