Archives du mois: September 2012

Développer son estime de soi

Publié

Développer son estime de soiAdapté de l’article de Ury Borges-Ho, conseiller privilégié à Mississauga.

L’estime de soi est sans doute la clé la plus essentielle pour trouver le bonheur, parvenir à la paix intérieure et réussir sa vie.

Il y a deux sources principales d’estime de soi : ce que nous pensons de nous-mêmes et ce que les autres pensent de nous. Imaginez que l’estime de soi est une tarte divisée entre ces deux sources principales. Dans quelles proportions ces deux sources reflètent-elles le mieux votre estime de soi? Diriez-vous que votre estime de soi dépend surtout de votre perception de vous-même ou de la façon dont les autres vous perçoivent? Est-ce que votre estime de soi découle de ces deux sources à parts …

lire la suite

Estime de soi des adolescents – Comment les parents peuvent aider

Publié

Estime de soi des adolescents – Comment les parents peuvent aiderPendant l’adolescence, le développement d’une forte estime de soi et d’une solide confiance en soi est essentiel, car cela aura une influence positive ou négative sur les choix que fera votre adolescent par rapport aux amis qu’il fréquente, à son rendement à l’école, à l’expérimentation des drogues et de l’alcool et à tous les autres aspects de sa vie. Lisez ce qui suit pour savoir si votre adolescent souffre d’une faible estime de soi et ce que vous pouvez faire pour l’aider.

 Surveillez les signes suivants :

  • une attitude négative;
  • la négligence personnelle;
  • l’isolement social;
  • une remise en question de la validité de ses opinions;
  • une préoccupation excessive à l’égard de ce que pensent les autres;
  • le sentiment d’être dépassé
lire la suite

Aidez à mettre fin à l’intimidation – Troisième partie

Publié

Aidez à mettre fin à l’intimidation – Troisième partieDans la première partie de cette série, nous avons parlé du phénomène de l’intimidation et dans la deuxième partie, nous avons offert des moyens de déceler les signes que votre enfant est victime d’intimidation. Dans cette dernière partie, nous examinerons des moyens pour mettre fin à l’intimidation, que votre enfant soit la victime ou l’intimidateur.

Que faire si vous savez que votre enfant est victime d’intimidation?

  1. Demeurez calme. Un éclat de colère est l’une des pires façons de réagir. Faites votre part pour mettre un terme au cycle d’intimidation en étant un modèle de calme et de raison.
  2.  Ne prenez pas le problème à la légère. Assurez votre enfant que vous êtes soulagé qu’il vous en ait parlé. Faites
lire la suite

Déceler les signes d’intimidation – Deuxième partie

Publié

Déceler les signes d’intimidation – Deuxième partieQue votre enfant soit un meneur ou un suiveur, ait confiance en lui-même ou soit socialement maladroit, il a sans doute été exposé à l’intimidation, que ce soit comme témoin ou victime, en ayant intimidé un autre enfant ou en ayant été incité à le faire.

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles un enfant ne dit pas qu’il est victime d’intimidation, ou qu’un ami l’est, par exemple :

  • la honte;
  • la peur d’autres représailles par l’intimidateur si un adulte intervient;
  • la crainte de ne pas être pris au sérieux;
  • la crainte que ses préoccupations soient rejetées (par exemple, que les adultes disent que le coupable est une bonne personne et qu’elle ne pourrait jamais commettre une telle chose);
  • la crainte
lire la suite

Jusqu’à quel point l’intimidation est-elle grave? Première partie

Publié

Jusqu’à quel point l’intimidation est-elle grave? Première partieL’intimidation n’est pas un phénomène nouveau : elle se produit dans les écoles, sur Internet, dans les parcs et presque partout où les enfants et les adolescents passent du temps. Ce qui était autrefois toléré et considéré comme une étape normale de l’apprentissage de la vie est désormais pris beaucoup plus au sérieux. Les chercheurs ont étudié l’intimidation et ses conséquences; une étude récente réalisée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) fait état d’un taux constant de 34 % d’intimidation et de détresse psychologique chez les enfants de la première à la cinquième année du secondaire en Ontario depuis 1999. Cependant, le taux d’intimidation a augmenté chez les filles, passant de 7 % à …

lire la suite