Intimidation au travail

Publié

Intimidation au travailUn environnement professionnel devrait être synonyme de milieu de travail sain. Cependant, malgré de nombreuses années de recherche et de débats sur cette question, les conflits, la discrimination et l’intimidation continuent de proliférer et de faire des victimes. Il est établi que l’intimidation en milieu de travail peut mener à des symptômes psychologiques graves, comme des maladies psychosomatiques, de l’insomnie, de la fatigue, une destruction de l’estime de soi et de la confiance à l’égard des autres, un stress accru, de l’anxiété, de la dépression, et dans certain cas, un trouble de stress post-traumatique.

Sous quelles formes peut-on reconnaître l’intimidation?

« J’étais le seul homme dans toute notre équipe de travail. Certaines collègues féminines passaient des commentaires sur mon physique, me taquinaient sur mon célibat et sur ma vie amoureuse, me faisaient des avances, et j’en passe. Je leur ai demandé, à maintes reprises et gentiment, d’arrêter leur manège. Elles se sont moquées de moi encore plus en me disant que j’étais trop sensible. Je n’en pouvais plus. J’ai dû quitter mon emploi. »

« Ne réalise-t-il pas que ses supposées blagues sont déplacées et racistes? Pourquoi est-ce qu’il en raconte toujours en ma présence? »

« J’étais tellement heureuse d’obtenir cette promotion… mais ce n’était pas le cas de ma prédécesseure. Elle minait continuellement mon travail, répandait des rumeurs à mon sujet, me faisait des commentaires sournois alors que nous étions seules… ma vie au travail était infernale. »

Toutes ces situations sont des cas d’intimidation et de harcèlement en milieu de travail. L’intimidation en milieu de travail peut être dissimulée ou ouverte, passive ou agressive. Elle peut prendre différentes formes : renseignements essentiels retenus, microgestion, remise en question des compétences professionnelles d’un collègue, propagation de rumeurs nuisibles, moqueries, objectifs ou exigences qui changent constamment…

L’intimidation au travail peut être situationnelle ou chronique. L’intimidation situationnelle se manifeste par des injures ou un comportement violent qui sont occasionnels, le fait de crier dans certaines situations ou à la suite d’un événement précis. L’intimidation chronique se manifeste par des actes constants de harcèlement qui sont prévisibles et dévastateurs. L’intimidation chronique peut même causer des comportements psychopathologiques.

Que faire? L’intimidation en milieu de travail ne peut être prise à la légère. Ce ne sont jamais des plaisanteries inoffensives et la personne ciblée n’est pas trop sensible. Une solution possible consiste à adopter un code de conduite officiel et une politique de « tolérance zéro », ainsi que de mettre en place un système grâce auquel les employés pourront signaler l’existence d’intimidation. D’autres solutions consistent à éduquer les employés à propos de l’intimidation au travail grâce à de la formation obligatoire, des ateliers et des séminaires, ainsi qu’à leur donner des outils pour repérer les comportements d’intimidation et y mettre fin.

Si vous êtes victime d’intimidation en milieu de travail, parlez-en avec votre gestionnaire, votre service des Ressources humaines ou un membre de la direction. Votre fournisseur de Programme d’aide aux employés et à la famille peut aussi vous aider et vous soutenir dans cette situation.

Références:

Sodhi, P., « Favoriser la santé et un climat de respect au travail », Bulletin trimestriel des conseillers de Shepell·fgi, Sodhi, 2010, p. 10-12.

Sites Web suggérés :

Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail

Conseil canadien de la sécurité

Commission des normes du travail Québec

Tags: , , ,